RSS Facebook Twitter
griesbeck
 

« Les anti-Strasbourg? Pas d’idées, pas d’arguments, pas de contenu »

Alors qu’une vingtaine d’eurodéputés agite à nouveau l’idée d’un déménagement du Parlement européen à Bruxelles, Nathalie Griesbeck dénonce une « mascarade » et appelle à son maintien à Strasbourg.

« Et c’est reparti pour un tour! C’est dans une salle artificiellement remplie d’assistants parlementaires et d’une vingtaine de députés sur 754 que s’est tenue cet après-midi la réunion des « anti-Strasbourg ». Au menu de cette rencontre, désinformation en tout genre, farandole de chiffres erronés et une bonne dose de cynisme. Car il en faut du cynisme et du culot pour mobiliser pendant deux heures, alors que les difficultés s’accumulent en Europe, une salle entière du Parlement européen pour débattre de son siège. Comme si nous n’avions rien de mieux à faire que de traiter d’une question qui a été tranchée depuis longtemps par les Traités de l’Union européenne et qui espérons-le sera confirmée très prochainement par la Cour de Justice de l’Union européenne (CJUE).

Car ne nous y trompons pas, la rencontre de cet après-midi relevait plus de la mascarade que du débat politique. Pas d’idées, pas d’arguments, pas de contenu de la part des « anti-Strasbourg », mais plutôt des velléités bien personnelles de députés plus soucieux de leur petit confort que de l’intérêt de leurs concitoyens. Alors que les Européens se trouvent confrontés à l’une des crises les plus graves de leur histoire, l’urgence devrait être l’emploi, la compétitivité de nos entreprises, la recherche, l’innovation, l’éducation, l’éradication de la pauvreté et non pas de savoir où nous allons siéger. En faisant cela nous nous déshonorons auprès des citoyens de l’UE qui attendent des solutions rapides à leurs difficultés et non des chamailleries institutionnelles.

Alors une bonne fois pour toute, cessons ce débat absurde pour nous concentrer sur l’essentiel et faire avancer l’Europe. Les Traités qui fondent historiquement notre Union Européenne sont clairs et il en va de l’indépendance de notre Assemblée: le siège du Parlement européen est à Strasbourg – aux côtés de la Cour européenne des Droits de l’Homme – et il faudra l’unanimité pour changer! Ce n’est pas demain la veille. »


Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Poster un commentaire