RSS Facebook Twitter
mag centre
 

Communiqué de presse du MoDem 45 sur le projet ARENA, à Orléans

Le magazine du Web Mag’Centre a proposé à ses lecteurs, le 26 septembre, le communiqué de presse envoyé par Bernard Lefèvre, président du Mouvement Démocrate du Loiret sous le titre suivant :

Orléans: Bernard Lefèvre, le président du Modem Loiret, demande un référendum sur l’Aréna

« Le projet ARENA a été voulu par le maire d’Orléans qui, demain, doit préciser le mode opératoire de sa mise en oeuvre. Le bien-fondé d’un réseau de très grandes salles susceptibles, en France et en Europe, de recevoir des manifestations sportives et culturelles internationales n’est pas la question. D’autre part, le fait d’avoir promis en 2008 un tel équipement ne vaut en aucun cas chèque en blanc  pour engager les Orléanais dans un endettement sur 30 ans. La question centrale pour nous, ici, est de savoir si, à l’échelle d’une ville comme Orléans et dans une conjoncture économique détériorée, ce projet de 10000 places « tient la route » sur les  deux plans: économique et financier. 

Sur le plan économique, nous avons besoin de connaître les hypothèses qui ont été prises en compte pour valider la taille de l’équipement: – types de manifestations, nombre d’événements par an et par catégorie de taille de fréquentation – moyens mis en oeuvre pour atteindre les objectifs de fréquentation,  conséquences sur les équipements en place (Zénith, Parc des expositions,..) recettes attendues annuellement (concrètement, combien coûterait le billet pour une compétition internationale?)- capacité d’accueil (hôtels,..) et de déplacement.

 Sur le plan financier, nous devons connaître le montage retenu, avec les montants précis et la durée pour chacun des volets :  les fonds propres de la Ville (capacité d’investissement),  les emprunts, à taux fixe, à taux variable – les subventions du conseil général, du conseil régional, de l’Etat, de l’Europe( fonds structurels européens),  les partenariats public-privé (PPP), très prisés par certains politiques, mais aussi risqués( la renégociation est impossible).  le naming (utilisé à Londres ou à Cologne). Pour les emprunts et les PPP, les précisions sur les durées, les taux et les formules d’indexation doivent permettre  de vérifier l’absence de risque à moyen terme . Par exemple, quelles sont les pénalités contractuelles prévues au cas où la fréquentation serait inférieure à celle prévue initialement? En sens inverse, quels sont les avantages financiers prévus au cas où la fréquentation serait supérieure à celle prévue dans le montage financier?

On le voit bien, le maire est astreint, pour un engagement aussi colossal, à une obligation de transparence vis-à-vis des Orléanais, parce que le projet aura forcément une incidence sur la fiscalité locale. Le débat doit et va commencer; on peut aussi réfléchir à une procédure légale qui existe en France: le référendum local. »

http://www.magcentre.fr/orleans-bernard-lefevre-le-president-du-modem-loiret-demande-un-referendum-sur-larena/

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Poster un commentaire

 
 
 
 
 
 

1 Commentaire