RSS Facebook Twitter
main_Rochefort_Cartes_Vitales_638_303
 

« Nous représentons cette composante raisonnable et constructive qu’est le Centre »

Robert Rochefort a appelé à « une nouvelle étape politique, avec une majorité large et une base élargie », conditionnée par des avancées sur le « Produire en France », mardi 5 juin au micro de RFI.

Interrogé sur la situation préoccupante de l’économie française, Robert Rochefort a estimé que Pierre Moscovici, ministre des Finances, est aujourd’hui réduit à faire du « slalom avec les mots, car nous sommes à cinq jours des élections législatives ».

Pourtant, « ceux qui ont écrit les rapports sur les situation de nos finances publiques, sont les mêmes que ceux qui sont aux côtés de François Hollande. Emmanuel Macron, secrétaire général adjoint de l’Elysée était par exemple le rapporteur de la Commission Attali », a rappelé l’eurodéputé. Selon lui, nos dirigeants ont donc conscience de la réalité de la situation mais « sont forcés à une sorte de petite démagogie à l’approche des élections ». Robert Rochefort en est donc convaincu : « Dans quelques mois, François Hollande devra écouter ces rapports très durs et faire des économies sur nos finances publiques. La vraie question sera alors : avec quelle force politique mènera-t-il ces réformes ? »

Robert Rochefort a également rappelé la démarche des candidats du Centre pour la France : « Nous appelons de nos vœux une nouvelle étape politique, avec une majorité large, une base élargie, car c’est la seule façon de redresser notre pays ». « Il ne s’agit pas d’ouverture », précise l’économiste, car ce ne serait là « qu’une façon de faire beau sur le tableau ». C’est en revanche « un appel à ce que des propositions que nous faisons soient réintégrées dans la politique gouvernementale ».

« Ce que nous avons dit sur le Produire en France, sur le fait de restaurer la production sur notre territoire, n’a pas encore été développé par le gouvernement. Le jour où François Hollande fera des signes dans cette direction, nous n’aurons plus d’opposition à ce qu’il y ait des ministres centristes au gouvernement. Honnêtement, comment cet élargissement pourrait-il se faire autrement que vers cette composante raisonnable et constructive du Centre, que nous représentons ? »

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Poster un commentaire