RSS Facebook Twitter
Fesneau-portrait-pour-site_small
 

Le Centre pour la France: « Parité, diversité et rassemblement au-delà des frontières partisanes »

Marc Fesneau, Yann Wehrling et le sénateur Jean-Marie Vanlerenberghe ont présenté les 400 candidats du label « Le Centre pour la France ».

Téléchargez la liste des candidats soutenus par « Le Centre pour la France », en cliquant ici.

« Nous avons regardé, circonscription par circonscription, quelle était la meilleure attitude à avoir. Le label le ‘Centre pour la France’ se veut large, au-delà des simples personnes qui sont membres ou sympathisantes du Mouvement Démocrate, qui ont envie de se retrouver autour de valeurs et d’objectifs communs », a souligné Marc Fesneau, au cours de cette présentation à la presse.

Le label « Le Centre pour la France » regroupe près de 400 candidats, avec deux objectifs essentiels : respecter au mieux la parité, avec 40% de candidates, et la diversité, avec 10% de candidats concernés.

« Nous serons présents dans l’ensemble des départements français, avec des gens d’horizons diverses qui nous ont rejoints, des gens qui incarnent le centre, le centre droit et le centre-gauche. Nous avons également eu l’attention particulière, malgré l’ambiance générale, de faire des gestes nous aussi en direction de ceux qui ont envie de construire cet espace, malgré les difficultés dans lesquelles on peut se trouver. Il y a ainsi des départements où nous travaillons avec d’autres formations issues du centre, pour faire en sorte que cet espace s’élargisse », a détaillé le secrétaire général du Mouvement Démocrate. Cette volonté « de créer un espace clair au centre de la vie politique française » implique « qu’aucun soutien n’est apporté à des candidats de l’UMP ou du PS ».

Parmi les personnalités investies, on retrouve évidemment François Bayrou, Jean Lassalle, mais aussi les gaullistes Daniel Garrigue et Philippe Folliot, l’ancienne députée PS Yvette Benayoun Nakache ou Philippe Cazaubon, ancien président du Stade montois. « Sur sa sollicitation, nous soutiendrons également la candidature de Rama Yade. Après un échange avec elle, il nous a semblé que cela participait à notre volonté d’ouvrir cet espace à d’autres frontières qui étaient classiquement les nôtres », a-t-il conclu.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Poster un commentaire