RSS Facebook Twitter
FRANCE2012-ELECTIONS-MODEM-BAYROU
 

Présidentielle : net rebond pour Bayrou dans un sondage

 

pour accéder directement à l'article, cliquer ici

Les intentions de vote pour le président du Modem égalent celles pour Marine Le Pen. En tête, François Hollande accroît son avance sur Nicolas Sarkozy au premier tour et l’emporterait toujours au second.

L’occupation médiatique de François Bayrou cette semaine a payé. Le président du Modem, qui a officialisé mercredi à Paris sa candidature à l’élection présidentielle, puis participé le lendemain à l’émission Des Paroles et des actes sur France 2 et lancé enfin sa campagne lors d’un banquet sur ses terres à Pau samedi, connaît un net regain de popularité. Un sondage LH2-Yahoo, publié dans la nuit, le crédite désormais de 13% d’intentions de vote, presque deux fois plus qu’à la fin du mois de novembre (7%).

Avec cette percée, François Bayrou se détache du candidat du Parti de gauche Jean-Luc Mélenchon, à 6,5% d’intentions de vote (-0,5 point) et de la candidate écologiste Éva Joly, créditée de 4,5% d’intentions de vote (-1,5 point), pour se porter au niveau de Marine Le Pen, qui connaît elle aussi un léger recul de 1,5 point par rapport au mois de novembre. Il laisse aussi sur place son rival du centre Hervé Morin, dont les intentions de vote ne décollent toujours pas (1%).

«Un rééquilibrage entre les deux principaux candidats»
La progression de François Bayrou est «est d’autant plus significative qu’elle se vérifie de manière marquée [dans la plupart] des catégories socioprofessionnelles et des catégories d’âge», remarque LH2. Seuls les retraités et les 18-24 ans se montrent peu réceptifs au discours du Béarnais sur le désendettement de l’État, l’indépendance partisane ou encore le soutien au «produit en France». En décembre 2006, peu après sa déclaration de candidature, l’ex président de l’UDF culminait à 9% d’intentions de vote dans un sondage Ipsos.

En tête, François Hollande reprend ses distances avec Nicolas Sarkozy, qui le talonnait dans la précédente vague de ce sondage. Il bénéficie désormais de 31,5% d’intentions de vote (+1,5 point), contre 26% (-3 points) pour son principal rival, qui ne s’est pas encore déclaré. LH2 note ainsi «un rééquilibrage entre les deux hommes, après une période marquée par un jeu de contraste important entre François Hollande, qui pâtissait d’un certain essoufflement après les primaires et de la cacophonie avec les écologistes, et Nicolas Sarkozy qui monopolisait la scène médiatique avec son traitement du dossier de la dette grecque et leG20». Au second tour, le candidat socialiste l’emporterait toujours nettement, avec 57% des voix (-1 point).

Sondage réalisé les 9 et 10 décembre 2011 par téléphone sur un échantillon de 953 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

 

Par lefigaro.fr Mis à jour le 11/12/2011 à 16:09 | publié le 11/12/2011 à 12:56
François Bayrou a lancé sa campagne samedi a Pau. Crédits photo : PIERRE ANDRIEU/AFP

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Poster un commentaire

 
 
 
 
 
 

1 Commentaire

Superbe nouvelle..Mais à confirmer dans le temps. Il ne faudrait pas que ce soit un phénomène « zapping » initiés par les sondés.

Par laurence duval, le 11 décembre, 2011