RSS Facebook Twitter
loire9
 

« L’union fera la force, l’union fera la France »

François Bayrou était dans la Loire, lundi 24 octobre. Entouré d’élus de sensibilités diverses, il a visité la Cité du design puis recueilli le soutien du footballeur Jérémie Janot. Une journée qui s’est conclue par un dialogue direct avec les citoyens.

Accueilli par le président UMP du Conseil général de la Loire, Bernard Bonne, François Bayrou s’est entretenu avec lui des grands enjeux de 2012. « Il a pris des options différentes aux miennes, mais cela n’empêche pas de discuter », a commenté le leader centriste. « Il n’est pas question que nous fassions la guerre. L’union fera la force, l’union fera la France », a-t-il souligné, fidèle à sa démarche de rassemblement.

« J’essaye surtout de rapprocher tous ceux qui veulent travailler ensemble pour la Loire », a pour sa part commenté Bernard Bonne. « Je suis un ancien de l’UDF, j’ai toujours été pour une union la plus large possible et le Centre est une partie importante du visage politique français », a-t-il ajouté.

« L’innovation et la créativité, clés de la réussite pour la France »

Le début d’après-midi fut consacré à la visite de la Cité du design, aux côtés de son président, Sénateur-Maire PS de Saint-Étienne, Maurice Vincent, et de Gilles Artigues, vice-président du Conseil général et membre du Shadow cabinet du Mouvement Démocrate. Entouré de designers, de professeurs et de chefs d’entreprises, le député des Pyrénées-Atlantiques a défendu « l’innovation et la créativité, qui sont pour la France les clés de la réussite dans un monde concurrentiel ».

« Si l’on veut de nouveau produire en France, ce qui est mon obsession, vous ne pouvez produire que si vous avez un avantage par rapport à tous les concurrents qui font le même produit. Cet avantage, il se trouve dans la forme, l’originalité, la meilleure adaptation au geste, c’est ça qui vous donne la possibilité de vendre », a-t-il analysé. « Dans son livre 2012, état d’urgence, il parle d’innovation, de production, je crois qu’ici c’est un bon exemple de ville qui a surmonté ses difficultés et qui à travers le design est en train de renaître », a réagi Gilles Artigues.

Jérémie Janot apporte son soutien à François Bayrou

Le président du MoDem a poursuivi son déplacement par un passage au Club 42 d’Andrézieux-Bouthéon, dirigé par Jérémie Janot, gardien de but de l’AS Saint-Étienne. Le footballeur a rendu un hommage appuyé à François Bayrou : « Je m’intéresse à la vie politique depuis longtemps. Je trouve que c’est un homme droit et intègre qui rassemble toutes les forces vives, qui ne tombe pas dans les clivages traditionnels. Le projet de la Gauche, c’est de battre la Droite. Le projet de la Droite, c’est de battre la Gauche. La France est dans un état préoccupant. François Bayrou incarne une alternative crédible, un discours différent dans lequel je me reconnais », a-t-il souligné.

Touché, François Bayrou, a tenu à saluer le parcours exemplaire de Jérémie Janot : « Il est populaire, mais ce n’est pas un hasard. Il a eu un chemin sportif, un chemin de vie, tous deux faits de courage et de fidélité. C’est comme ça qu’il a rassemblé les gens. Il a commencé sa carrière à Saint-Étienne, a joué à Saint-Étienne, la finira à Saint-Étienne et deviendra entraîneur pour les gardiens à Saint-Étienne. Il a non seulement des qualités sportives mais aussi des qualités humaines et c’est ce que je privilégie avant tout ! »

« Jérémie Janot montre qu’il y a des jeunes qui ont réussi et qui s’engagent », a poursuivi le leader centriste. « Il sait, comme moi, qu’il n’y a pas d’aventure sportive ou politique sans des moments plus durs que d’autres. La seule question, c’est ‘est-ce que vous savez pourquoi vous vous battez ?’. Si vous savez, vous devenez champion », a-t-il estimé. Cette rencontre s’est poursuivie par quelques échanges de balles, sur le terrain du club et sous les encouragements de jeunes présents.

Dialogue direct avec les Stéphanois

La journée s’est conclue à la brasserie la Dynamo, au cœur de la ville-préfecture, pour un dialogue direct d’une heure et demie avec les citoyens. Après une courte introduction, autour de ses trois axes forts que sont « Produire, Instruire, Construire », François Bayrou a laissé la parole à la salle et répondu aux nombreuses questions qui lui furent posées. Plus de 300 Stéphanois avaient fait le déplacement.

« C’était à la fois une visite de passion et une visite de réflexion pour l’avenir du pays. Au niveau national comme au niveau local, il faut être capable de travailler avec des gens ouverts et constructifs, qu’ils soient au centre-droit comme au centre-gauche », a conclu François Bayrou.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Poster un commentaire