RSS Facebook Twitter
sarnez-le-talk
 

« Il ne faut pas être dans une idéologie dépassée, il faut une majorité centrale »

Invitée du Talk Orange/Le Figaro jeudi 20 octobre, Marielle de Sarnez, députée européenne et première Vice-présidente du Mouvement Démocrate, a jugé « très intéressant » que François Hollande porte les couleurs socialistes à la présidentielle, mais s’est interrogé sur sa capacité à « se distancer du dogme » du PS.

« Je trouve que c’est intéressant que ce soit François Hollande. On va voir dans quelle mesure il peut se distancer du dogme du Parti Socialiste, pour l’instant cela me semble mal parti », a expliqué Marielle de Sarnez.

Selon elle, « il y aura deux questions que se poseront les Français » lors de la campagne présidentielle. « La première c’est : est-ce qu’on a envie du changement ou est-ce qu’on a envie de continuer avec Nicolas Sarkozy et son équipe ? » a-t-elle interrogée. « Visiblement, l’impression qu’on a aujourd’hui, c’est qu’il y a plutôt une grande majorité de Français qui ont envie que cela change », a-t-elle constatée.

« Et à partir de ce moment-là, a-t-elle ajouté, il y aura une deuxième question à se poser, qui sera tout l’enjeu de la campagne présidentielle qui s’ouvrira : quel changement on veut et avec qui on change ? Et on change pour faire quoi ? », a-t-elle continué.

« Est-ce qu’on change simplement pour dire qu’il faut que la gauche batte la droite, ou est-ce qu’on essaye de se dire : la France est dans un état plus que difficile, la dégradation de la note n’est pas forcement très loin et donc qu’est-ce qu’il faut pour redresser le pays ? », a-t-elle résumé.

« Il faut une majorité centrale, il ne faut pas faire de promesses pas tenables, il ne faut pas être dans une idéologie un peu dépassée, et ce sera en tout cas l’offre de François Bayrou », a-t-elle conclu.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Poster un commentaire