RSS Facebook Twitter
sarnez4
 

« L’Europe ne doit pas laisser tomber les plus pauvres ! »

 

Intervenant mercredi 28 septembre en session plénière du Parlement européen à Strasbourg sur le blocage persistant au Conseil concernant la reconduction du Programme européen d’aide aux démunis (PEAD), Marielle de Sarnez, eurodéputée Mouvement Démocrate et responsable des Affaires étrangères au sein du Shadow cabinet, a déploré « le retour aux égoïsmes nationaux ».

« Nous le voyons avec la crise de l’euro, nous le voyons avec la question du programme d’aide alimentaire pour les plus démunis, les égoïsmes nationaux sont tristement de retour », s’est indignée Marielle de Sarnez. « Les Etats membres se replient frileusement sur eux et le principe de solidarité qui a fondé et inspiré la création de l’Europe est mis à mal tous les jours », a-t-elle souligné.

« Ceci n’est pas acceptable », a-t-elle asséné. « Et ça l’est d’autant moins quand cela affecte les plus pauvres, ceux qui sont confrontés aux plus grandes difficultés, ceux qui ont vitalement besoin d’obtenir de l’aide alimentaire auprès des associations caritatives », a-t-elle souligné.

« Ils sont aujourd’hui plus de 13 millions en Europe. L’Europe ne peut pas, elle ne doit pas les laisser tomber », a-t-elle déclaré.  » L’Union européenne ne peut pas faire défaut. Les États membres doivent donc mettre fin à cette situation inacceptable de blocage », a-t-elle appelé. « Il en va d’abord essentiellement de la dignité des plus démunis et des plus pauvres surtout à un moment où la crise s’abat sur notre continent », a-t-elle mis en avant.

« Mais il en va aussi de la dignité de nos institutions européennes. Et dans ce combat, je le dis à la Commission et à la Présidence du Conseil, vous devez savoir que nous sommes à vos côtés que nous sommes ici touts rassemblés et pleinement engagés dans ce combat », a conclu l’eurodéputée.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Poster un commentaire