RSS Facebook Twitter
wehrling-conseil-national
 

Education : « Il faut redonner tout son poids à la transmission des connaissances »

pour accéder à l’enregistrement, cliquer ici

Yann Wehrling, porte-parole du Mouvement Démocrate, a regretté mardi 27 septembre « les propos qu’a tenu Luc Chatel » qui « ne sont pas du tout bienvenue », et qui révèlent « une certaine indifférence à l’égard du malaise du corps enseignant ». « Il faut arrêter la suppression des postes et maintenir les budgets de l’Éducation Nationale », a-t-il déclaré.

« Le mouvement de protestation des enseignants traduit un vrai malaise », a analysé Yann Wehrling. « Quand on est Ministre de l’Education, les propos qu’a tenu Luc Chatel ne sont pas du tout bienvenue », a-t-il regretté. Cela « fait état d’une certaine indifférence à l’égard de ce malaise », a-t-il estimé.

Cela « montre bien qu’il y a réellement un divorce entre l’Etat et le corps enseignant » alors que « pour rétablir la meilleure éducation du monde, comme l’a dit François Bayrou, il faut rétablir un lien de confiance » entre les deux.

« Il faut répondre à ce malaise », a appelé le porte-parole du MoDem. « Bien évidemment, on ne pourra pas échapper à la question des moyens », a-t-il souligné. Néanmoins, « il ne faudra pas être dans la démagogie, comme le font certains socialistes », a-t-il mis en garde.

« La situation budgétaire fait qu’il sera très difficile de maintenir les moyens, mais il faudra les maintenir », a-t-il insisté. « Comme François Bayrou s’y est engagé, il faudra arrêter la suppression des postes et maintenir les budgets de l’Éducation Nationale », a-t-il déclaré.

Également, « il faudra que l’on regarde la question de la discipline au sein des établissements », a-t-il affirmé Mais le point important selon Yann Wehrling est de « travailler activement à redonner tout le poids que doit être la transmission des connaissances ».

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Poster un commentaire