RSS Facebook Twitter
rochefort-shadow
 

Espagne: « Ce mouvement appelle à refonder la politique ! »

Robert Rochefort, député européen et responsable de l’Économie au sein du Shadow cabinet, était l’invité de BFM Radio, lundi 30 mai.

Il est revenu sur les manifestations en Espagne, qui témoignent d’un « malaise social profond » et a appelé à « re-légitimer le système politique », et ce même en France.

« Ce mouvement est à prendre au sérieux », a déclaré Robert Rochefort. « C’est la rencontre de l’expression d’une population qui ne comprend pas la façon dont on lui propose de sortir de la crise et d’un conflit entre les générations », a-t-il analysé. Il s’agit ici d’un « malaise social très profond » qui « s’exprime maintenant alors qu’il était déjà assez latent », a-t-il rappelé.

Cela provient selon Robert Rochefort du fait que « les sociétés européennes du sud ont fait le choix de privilégier les classes d’âge de deuxième partie de la vie ». Cet évènement est « un malaise social très profond », mais « ça n’a rien à voir avec mai 68 », a-t-il ajouté.

« Ces jeunes ont de nombreux adversaires : leurs élites politiques et les organisations internationales », a-t-il expliqué. « Mais il ont aussi des concurrents cachés : la génération de leurs parents. » Il sont le « sentiment que l’on donne de l’argent aux banques et on demande de l’argent sous forme de baisse de pouvoir d’achat aux classes moyennes pour les redresser », a-t-il souligné.

Ces manifestations font par ailleurs écho à la réforme de la dépendance en cours ; « notre position, au Mouvement Démocrate, est de dire : il faut certainement introduire un nouveau prélèvement, mais il faut que ce soient les plus de 50 ans qui cotisent pour les plus de 80 ans, » a-t-il mis en avant. « Il ne faut pas que ce soient les jeunes qui soient soumis à contribution », car « l’un des gros problèmes de la réforme des retraites a été perçu par les jeunes comme mission impossible », a-t-il analysé.

« Il faut une réforme extrêmement profonde du système politique actuel », a-t-il dit. « Dans les sondages, 50 à 60 pour cent des Français reconnaisent pas dans deux partis qui s’affrontent mais qui en même temps donnent l’impression d’être d’accord »,a rappelé Robert Rochefort. « Il faut refonder la politique, il y a un besoin absolument fondamental de re-légitimer le système politique », s’est-il exclamé.

« L’actualité montre la fragilité d’une classe politique dont les dirigeant sont soudainement déboulonnés », a-t-il conclu.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Poster un commentaire